• Arcalis Team

L’urgence de la transformation


L’OCDE prévoit que d’ici 2025, 30% des emplois vont être modifiés en France.

Certains vont disparaître, certains vont être créés et d’autres vont muter.

Le développement des compétences de chacun d’entre nous devient l’enjeu de cette transformation.

La réforme 2019 pose le cadre, les 400 branches professionnelles et les 14 régions fixent les directions; charge aux entreprises, organismes de formation, CFA et aux collaborateurs d’en devenir les acteurs et faire preuve de créativité dans leurs initiatives.


Comment relever ce défis ?

S’il est admis que 1,7% de croissance génère plus de recrutement, force est de constater que certaines entreprises peinent à trouver les candidats qualifiés.

Le groupe Adecco constate que sur 700.000 missions par an, 100.000 ne sont pas pourvues.

A l’heure où 1 million de jeunes de - 25 ans n’ont ni emplois ni études en cours, cela pose question. L’apprentissage ne concerne que 7% de la population active et seulement 7/10 terminent leur parcours.

2/3 de la pénurie d’emplois se situe dans les emplois très qualifiés.


En France, selon l’OCDE, 16% des emplois vont disparaître sous le double effet de la digitalisation et de la robotisation. L’Intelligence Artificielle se propage dans tous les secteurs d’activité.


Nous constatons également une hybridation des métiers.

Le chauffeur routier est assisté par plus d’électronique embarquée et doit développer des compétences de relation client.


L’accélération des cycles économiques et des technologies contribue à une obsolescence rapide des compétences.

En 1997, il fallait à Apple 3 ans pour concevoir un nouveau produit, depuis 2007, il faut 9 mois.

Le monde de la distribution B2B dans le secteur du bâtiment se transforme sous l’effet de la digitalisation et de l’accès omni-canal aux produits et services.


Une seule chose ne change pas, c’est le changement !


Désormais, chacun doit veiller à maintenir son employabilité.

Les entreprises comme les employés sont tous concernés pour assurer une mobilité en interne ou en externe.

La réforme offre un cadre pour apporter plus de souplesse dans ce monde qui bouge très vite.

Pour les entreprises, c’est la possibilité de créer son propre CFA.

Pour les employés c’est le Compte Personnel de Formation (CPF) crédité de 500 €/an.

Dès janvier 2019, des entreprises comme Orange, Adecco recruteront des apprentis âgés jusqu’à 30 ans dans leur CFA.

Ces nouveaux apprentis seront formés à des métiers créés ou transformés.

8000€ par an et par apprenti, c’est le financement que l’Etat accordera.

La réforme va permettre à chaque employé de devenir acteur de sa formation.

Un large catalogue de formations sera disponible dès 2020 sur le portail du CPF.


Le niveau de compétences des employés devient un défi majeur


Le développement des compétences ouvre de nouvelles initiatives pédagogiques.

Qu’elles soient numériques, cognitives ou techniques, les compétences constituent la pierre angulaire de l’employabilité de chacun d’entre nous.

C’est le moment d’agir et comme l’a dit Franklin Roosevelt :


« Il y a plusieurs façons d’aller de l’avant, mais une seule façon de rester immobile »



- Jean-Claude Touzé -

0 vue

Arcalis ©

RH & Business Performance Solutions

Contact : Info@arcalis-france.com

Version 4.0 en date du 23/04/2020