• Arcalis Team

Solidarité & capitalisme, quand les opposés s’attirent



Au commencement était une simple idée pédagogique

Fin octobre 2018, une salle de conférence ultra-moderne au 32ème étage d’une tour de la Défense, une formation à la communication interpersonnelle. Dernière simulation de la journée, une participante prend la parole devant un auditoire attentif.


“Bonsoir! Combien d’entre vous ont des enfants?” Quelques mains se lèvent…
“Combien, dans ces derniers jours, ont entendu leurs enfants dire qu’ils ne voulaient pas aller à l’école ce matin-là?”...rires étouffés et approbation générale.
“Je voudrais vous parler de Noor, une petite fille pakistanaise de 9 ans, qui aimerait pouvoir dire cela à ses parents, mais cela lui est impossible...pourquoi? parce qu’elle n’est pas scolarisée…ne l’a jamais été, ... et ne le sera jamais”. Sentiment de léger malaise dans l’assistance.
“Mais, aujourd’hui, tous ensemble, grâce à notre entreprise, nous avons le pouvoir de changer cela!” La curiosité est palpable dans la salle.
“A partir de décembre 2018, chaque salarié reversera 15% de sa rémunération variable à l’une des 5 associations sélectionnées par l’entreprise”. SILENCE

  • 1ère réaction, stupeur : “mais...euh...quand-même, 15%, c’est énorme!”

  • 2ème réaction : “c’est une super bonne idée; on peut juste discuter du pourcentage?”

  • Réactions suivantes : “et l’entreprise, elle, elle verse quoi, dans tout ça?”et puisqu’elle nous verse 15% de moins, elle gagne en paiement de charges sociales, elle en fait quoi de ce gain?”

Ces 2 dernières questions n’avaient pas été anticipées, et l’oratrice n’a pas hésité une seconde avant d’improviser sa réponse, soufflée uniquement par le bon sens et le besoin d’équité : “le montant de charges sociales ainsi économisé sera intégralement reversé aux associations partenaires”. Soulagement et satisfaction dans l'assistance.


Prise de conscience & intelligence collective

Cette simulation n’avait au départ qu’un but pédagogique de prise de parole en public, et d’identification des préférences cérébrales des personnes présentes dans l’auditoire.


Destinée à faire prendre conscience de l’importance de s’adapter au mode de communication de ses interlocuteurs, elle a soulevé une multitude d’autres types de prise de conscience. Nous avions alors dépassé la communication; nous étions dans l’intelligence collective, et la volonté de se retrouver autour de valeurs et visions partagées.


En cette fin d’année tourmentée, où le besoin de solidarité se manifeste de manière diverse, cette idée ne devrait pas rester confinée entre les 4 murs d’une salle de réunion. Ouvrons grand les fenêtres, laissons-la s’envoler et créer l’impulsion qui manque parfois à nos grandes entreprises pour faire corps avec la société civile.


Et vous, qu’allez-vous proposer à votre Direction pour qu’elle initie un projet de solidarité utile et engageant ?


Julie Cottineau

12 vues

Arcalis ©

RH & Business Performance Solutions

Contact : Info@arcalis-france.com

Version 4.0 en date du 23/04/2020